Les forages d’Ecommoy, lieu-dit « Les Landes du Rhonne »

L’unité de production des Landes du Rhonne est constituée de 2 forages se situant au Nord-Est de la commune d’Ecommoy. Le terrain se trouve dans les bois près des communes de Saint-Mars-d’Outillé et Marigné-Laillé. Il appartient à la commune d’Ecommoy qui le met à la disposition du Syndicat.
 
Ecommoy Usine exterieurLes forages ont été réalisés aux profondeurs de 131 m (F1) et 128 m (F2) dans l’aquifère des sables cénomaniens.
L’aspiration de l’eau brute et son refoulement vers la station de traitement sont assurés par deux groupes d’exhaure de 100 m3/h (F1) et 150 m3/h (F2). Ils peuvent produire au maximum 3 000 m3/j.
 
Mise en service depuis 1992, la station de traitement a été totalement rénovée en 2003.
 
La filière de traitement est ainsi constituée : élimination du fer par oxydation biologique, élimination du CO2 par adjonction de soude (mise à l’équilibre calco-carbonique), stérilisation au chlore gazeux.
L’eau traitée est stockée dans les réservoirs de 2 000 m³ situés à 1 500 m, au lieu-dit « l’Armenaudière ».
 

Le forage d’Ecommoy, lieu-dit « Rapillard »

Cette seconde unité de production est également située sur la commune d’Ecommoy. Elle a été mise en service en 1976 sur un terrain appartenant à la commune d’Ecommoy, et mise à disposition du Syndicat au lieu-dit « Rapillard ».
Le forage a été réalisé à une profondeur de 40 m dans l’aquifère du Turonien et est équipé de deux pompes exhaures de 40 et 80 m3/h. Des travaux ont été engagés, fin 2019, pour le remplacement de ces deux pompes par un seul groupe motopompe de 100 m3/h.
 
Le forage peut produire jusqu’à 1 130 m3/j (Arrêté de DUP).
 
Ce forage, très peu utilisé aujourd'hui, est destiné au renforcement et à la sécurisation de la distribution d’eau potable sur Ecommoy. Des canalisations de refoulement et de distribution ont également été mises en place entre ce forage et les réservoirs de l’Armenaudière.
La filière de traitement du site est très simple car l’eau prélevée nécessite peu de traitement. Ainsi, seule une stérilisation à la javel est installée (réserve de javel et pompe doseuse).
 
Le secteur desservi par ces unités de production concerne 2 615 abonnés, au 31 décembre 2020, répartis sur 4 communes du territoire syndical.
PROTECTION DE LA RESSOURCE : La mise en œuvre des périmètres de protection vise à sécuriser les prélèvements d’eau vis-à-vis des pollutions ponctuelles ou accidentelles. Pour le réseau considéré, la procédure est achevée. (Pour plus d’information, voir annexe ARS).