Pour une meilleure gestion de la ressource en eau et un service aux usagers performant, le SIDERM a déployé une solution de télé-relève radio longue portée.

Compteur télérelevéAuparavant, les compteurs d'eau étaient relevés, en moyenne, deux fois par an. La visite du releveur était l'occasion de détecter d'éventuelles anomalies, comme des surconsommations ou des fuites.

Désormais, avec le système de télé-relève, le relevé du compteur d'eau est effectué automatiquement.

 

Vous l'aurez compris, le suivi quotidien des consommations d'eau permet d'identifier plus facilement les consommations anormales et de détecter rapidement les fuites sur les réseaux d'eau potable. La relève à distance des compteurs contribue ainsi, à l'instar des technologies de détection de fuites existantes, à une meilleure gestion du patrimoine enterré du SIDERM.

 

Cette fonctionnalité est d'autant plus importante que les fuites peuvent représenter 15 à 20 % des quantités d'eau consommées par les Français, soit entre 9 et 12 m3 par an et par personne.  

La telereleve en quelques questions

Pourquoi remplacer les compteurs ? 

Un compteur d’eau est un appareil de mesure qui doit respecter les règles de contrôles métrologiques.

Un arrêté du 6 mars 2007 relatif au contrôle des compteurs d’eau froide en service impose en effet soit de contrôler périodiquement (tous les 7 ans) les compteurs ou de les remplacer tous les 15 ans, en respectant cette échéance en fonction de la date de leur mise en service.

Depuis 2010, le SIDERM a choisi de remplacer l’ensemble de ses compteurs afin de garantir à ses abonnés une facturation juste des volumes consommés avec des appareils récents. 

Aujourd’hui, tous les compteurs du territoire ont moins de 15 ans. 

Pourquoi la télérelève et à quoi ça sert ?

La télérelève permet de transmettre les données issues du compteur sans le déplacement d’un releveur. Ces données contiennent la consommation mais aussi des informations techniques permettant, par exemple d’être informé d’un volume consommé anormal ou d’un retour d’eau pouvant polluer le réseau.

Elles sont obtenues régulièrement, ce qui permet de prévenir les usagers des anomalies constatées plus rapidement qu’avec la relève classique.

Enfin, cette technologie permet à chaque usager qui le souhaite de consulter sa consommation en ligne et de bénéficier d’une facturation échelonnée (tous les deux mois) sur index réel. Vous payez alors ce que vous consommé de manière plus régulière.

Pour cela, il vous suffit de vous rendre sur notre site internet www.siderm.org, rubrique « Facturation échelonnée » pour connaître tous les détails. 

Qui va payer ?

Le remplacement des compteurs et le déploiement de la télérelève sont à la charge du SIDERM. 

Comment ça marche ?

Les nouveaux compteurs sont équipés d’un module électronique alimenté par une pile d’une autonomie de 15 ans.

Chaque jour, ce dispositif envoie ses données sur un concentrateur par liaison radio. Ensuite le concentrateur envoie, par GSM, ses données codées sur un serveur de centralisation. Ces données sont alors acheminées sur les serveurs du SIDERM, situés au siège à Spay. 

Les ondes sont-elles nocives ?

Le niveau d’émission du module compteur est 20 fois inférieur à celui d’un téléphone portable. Le rapport de l’ANFR de novembre 2016 est disponible sur www.siderm.org.

Celui des concentrateurs, situés sur des points hauts (terrasse d’immeuble, château d’eau, antennes relais, etc.) est identique à celui d’un téléphone portable. 

Que deviennent les releveurs ?

Les agents assurant la relève des compteurs ont vu leurs missions progressivement évoluer vers celles d’entretien en fontainerie, en surveillance de réseaux ainsi qu’en maintenance des équipements de télérelève (modules).

En cas de dysfonctionnement du système, ils peuvent toujours être amenés à effectuer des relèves ponctuelles. 

Ce système respecte-t-il ma vie privée ?

Les données issues de la télérelève sont totalement anonymisées. Seuls des index et des codes d’alarme sont transmis avec le numéro du compteur et celui du point d’installation. Les données relatives aux usagers sont exploitables uniquement sur la base de données de gestion des usagers située au siège du SIDERM et ne sont pas accessibles sur le réseau de transmission. Pour toute question, vous pouvez nous contacter sur Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

 

 

Etudes et documents utiles